Dernières Actus : Mercedes EQV (2020) : le prix du grand monospace électrique | Suspension du permis en cas d'infraction avec son téléphone | // Covid-19 // | Pourquoi faire appel à un mandataire automobile ? | Carburants : fini la baisse des prix ? |         Derniers import automobile : AUDI A3 Tfsi E-Tron Sport | MERCEDES BENZ A 200 | Volkswagen Golf 1.5 Tsi R-Line | MERCEDES BENZ CLA 200 | AUDI A4 Avant Tdi Sport |

Les articles Import&Convoi Blog automobile

DEC

20

2019

Essai Mercedes-Benz CLA Shooting Brake : belle à tout faire

Tout juste renouvelée, la Mercedes CLA Shooting Brake est passée entre nos mains le temps d’un essai, dans sa version 220d, la plus plébiscitée.Les SUV, c’est bien, mais il y a plein d’autres choses à proposer, et ça, Mercedes l’a bien compris.

C’est donc tout naturellement que la marque à l’étoile a renouvelé en début d’année sa CLA Shooting Brake, avec pour ambition de le moderniser, et de lui offrir les dernières évolutions de la gamme, initiées sur laClasse A. Avec cette nouvelle génération, qui remplace le précédent modèle lancé en 2015, le constructeur souhaite avant tout offrir à son break de chasse un nouveau look, un aspect loin d’être futile puisqu’il s’agit de la raison principale de son succès. Et justement, du succès, elle en a eu, cette Mercedes CLA Shooting Brake, puisque pas moins de 750 000 exemplaires ont été écoulés depuis son lancement. De quoi donner à la firme allemande des raisons supplémentaires de ne pas délaisser ce segment.Tout juste renouvelée, la Mercedes CLA Shooting Brake est passée entre nos mains le temps d’un essai, dans sa version 220d, la plus plébiscitée.

Vous l’aurez donc compris, c’est sur le style que mise cette 2ème génération du break, qui profite de lignes plus épurées, avec une face avant affinée, tant au niveau de la calandre que des optiques, plus allongées. L’ensemble paraît moins imposant mais ne perd en aucun cas son aspect dynamique, gagnant par ailleurs une touche d’élégance bienvenue. Plus long de 5 cm par rapport à la précédente version, celui-ci fait toutefois la même longueur que le coupé, ce qui profite bien sûr à l’habitabilité, malgré une ligne de toit fuyante qui réduit considérablement l’espace à la tête par rapport à des breaks standards. Quoi qu’il en soit, l’ensemble est aussi beau dehors que dedans, avec un habitacle profitant des dernières technologies de la marque, et notamment du système MBUX, inauguré par la Classe A. La dalle numérique intégrant un écran tactile ainsi qu’un combiné allant jusqu’à 10 pouces, est donc reconduite, ainsi que l’assistant vocal « Hey Mercedes ! ». Enfin, et si ce Mercedes CLA Shooting Braken’est pas forcément le plus adapté aux familles nombreuses, il profite toutefois d’un coffre plus facile d’accès et plus grand, passant de 495 à 505 litres.

Si plusieurs versions étaient proposées lors de cet essai, c’est sur la déclinaison diesel 220 d que nous avons jeté notre dévolu, pour une raison simple : il s’agit de la plus vendue. Et pour cause, le mix de ventes de cette Mercedes CLA Shooting Brake se divise ainsi : 76 % de diesel, pour seulement 24 % d’essence, et cela s’explique notamment par le fait que ce sont principalement les sociétés qui optent pour la version break de la CLA. Trois blocs fonctionnant au gazole sont donc proposé dans la gamme, mais nous avons ici opté pour le quatre cylindres 2,0 litres, développant quelque 190 chevaux pour 400 Nm de couple. Associé à une boîte robotisée à double embrayage et huit rapports, il permet à l’ensemble d’abattre le 0 à 100 km/h en 7,2 secondes, pour une vitesse maximale de 237 km/h. 


Mais ce ne sont pas les chiffres purs qui définissent l’agrément de conduite de ce break, qui profite d’une belle touche de dynamisme, et ce malgré sa silhouette moins propice, en apparence, aux joyeuses cavalcades sur les routes du sud de la France. Pourtant, le châssis aux petits oignons permet au break de se révéler plutôt agile, et ce malgré ses 35 kilos supplémentaires sur la balance. C’est bien sûr le mode Sport qui aura notre préférence, puisqu’il offre notamment une direction plus rigide, ainsi qu’une réponse plus efficace du moteur, sans parler de l’amortissement raffermi grâce aux suspensions pilotées. Avec ses 400 Nm de couple, celui-ci offre d’excellentes relances, même s’il ne transforme évidemment pas cette Mercedes CLA Shooting Brake en bête de compétition. Toutefois, on salue une fois de plus l’excellente boîte 8G-DCT livrée de série, qui ne perd pas le rythme en conduite dynamique, passant le bon rapport au bon moment, se substituant presque aux palettes au volant, bien que celles-ci restent à privilégier lorsque l’on souhaite vraiment se faire plaisir.

Au quotidien, la transmission, qui envoie l’intégralité de la puissance à l’avant est également très plaisante, avec des passages de rapports fluides et sans à-coups. Là encore, la suspension pilotée permet de préserver son dos, tandis que l’on pourrait en revanche reprocher une direction un brin trop floue en mode Confort, mais rien de bien choquant pour autant. Vous l’aurez donc compris, le confort est le principal atout de cette Mercedes CLA Shooting Brake, qui n’en demeure pas moins dynamique sans être sportif. En revanche, on déplore de forts bruits aérodynamiques sur autoroute, et ce malgré une bonne insonorisation du bloc moteur. Enfin, et c’est aussi pour cela que les entreprises plébiscitent ce break en version diesel, c’est sa grande sobriété. Avec des consommations comprises entre 4,6 et 5,6 litres, l’ensemble s’avère plutôt économique à l’usage. Enfin, ses émissions de CO2 de 121 g/km selon le cycle WLTP lui permettent d’échapper au nouveau malus écologique qui entrera en vigueur au 1er mars prochain, le barème débutant alors à partir de 138 grammes. 

Notre verdict :
Belle à regarder, dynamique et confortable à la fois, la Mercedes CLA Shooting Break se montre très polyvalente, mais ne conviendra en revanche pas aux familles trop nombreuses, en raison de sa silhouette de break de chasse un peu étriquée à l’arrière. 

Fiche technique 

  • Moteur : diesel, quatre cylindres en ligne, 1950 cm3, turbo
  • Puissance (ch à tr/min) : 190 à 3 800 
  • Couple (Nm à tr/min) : 400 à 1 600
  • Poids (kg) : 1 585
  • Conso moyenne (l/100 km) : 4,6 (WLTP)
  • 0 à 100 km/h (s) : 7,2
  • CO2 (g)/malus : 121 (WLTP) / 0 €
  • Prix (à partir de) : 36 850 €

Source : Auto-moto.com